Comment choisir les meilleurs fruits ?

Boites en plastique : pourquoi vaut-il mieux les éviter ?
septembre 25, 2020
La salade d’avocat et ses déclicieuses variantes
septembre 25, 2020

Lorsqu’on achète certains aliments comme des légumes ou des fruits, il ne suffit pas juste d’en mettre dans son sac de courses et de rentrer chez soi. Il faut aussi savoir choisir les bons afin de ne pas être déçu. C’est pour cette raison qu’on va aujourd’hui vous donner des astuces qui vous permettront de mieux profiter des fruits que vous achetez tout en ne perdant pas votre argent inutilement. Vous vous êtes déjà convaincu que vous devriez manger plus de fruits, mais lorsque vous arrivez pour acheter, vous vous demandez toujours lesquels choisir, alors ce billet est pour vous. On vous présente ici plusieurs conseils pour vous aider à choisir les bons fruits à acheter.

Comment choisir les meilleurs fruits ?

Conseil n°1 – observer la culture

Le premier conseil est de vérifier le tableau de récolte ou de saisonnalité des fruits dans votre ville ou dans l’entrepôt le plus proche pour savoir quels fruits sont à la récolte. Vous pouvez faire une recherche sur Internet pour savoir quel est le calendrier de commercialisation du fruit de votre ville ou de l’entrepôt le plus proche. Les acheter à la récolte signifie payer moins cher pour des fruits de meilleure qualité, y compris d’un point de vue nutritionnel. Outre leur teneur plus élevée en éléments nutritifs, les fruits de la récolte ont potentiellement une teneur plus faible en substances agrotoxiques, car comme le fruit s’est développé à la bonne saison de sa nature, la plante est plus à même de se défendre contre les fléaux des cultures. Par conséquent, l’agriculteur doit utiliser moins d’agrotoxines pendant la culture. Ils sont également beaucoup plus savoureux et durent beaucoup plus longtemps.

Conseil n°2 – pour choisir les meilleurs fruits : liste de courses

Le deuxième conseil est de faire une liste de courses. Faire ses courses avec une liste de courses permet toujours d’économiser du temps et de l’argent, et évite d’oublier des articles.

Conseil n°3 – soyez patient dans votre choix

À partir de votre liste de courses, allez à la foire, au magasin de fruits et légumes ou au supermarché qui vous convient le mieux. Prenez le temps de faire vos courses pour choisir des fruits de qualité. Soyez patients et examinez chacun d’entre eux avec soin. Utilisez les conseils suivants pour en choisir les meilleurs.

– Avocat

Les meilleurs avocats sont les plus lourds et les plus fermes. S’il est dur, il n’est pas encore bon à consommer, mais l’avocat mûrit bien sur le pied. Les avocats vert clair et sans taches sont les meilleurs. Toutefois, le fruit peut présenter quelques taches brun clair sur l’écorce, sans que cela indique une mauvaise qualité du produit, le défaut n’est que superficiel. Pour savoir si l’avocat est mûr, la peau doit céder sous l’effet d’une légère pression du doigt.

– Ananas 

L’ananas est plus susceptible d’être sucré lorsqu’il est mûr. Appuyez avec vos doigts, si c’est trop dur, c’est le signe qu’il n’est pas encore mûr. Observez également si la peau est dorée et sent bon. Vous pouvez également tirer doucement une feuille de votre couronne. Si vous vous laissez aller facilement, vous êtes au point d’être consommé. N’achetez pas l’ananas s’il présente des taches foncées et une partie battue ou molle. En règle, générale, on est plutôt tentés de sauter sur l’ananas le plus jaune et le plus brillant, mais il ne s’agit malheureusement pas d’un critère garantissant qu’il est meilleur que les autres. Commencez déjà par vous assurer de ne pas en choisir un qui soit vert, car cela veut dire qu’il n’est pas encore suffisamment mûr pour être consommé.

– Acérola 

Une petite cerise originaire d’Amérique Latine. Les cerises adultes ont une peau-rouge et doivent être fermes.

– Prune 

Choisissez celui qui a le ton rouge foncé. Les plus légères sont acides. Il ne doit pas y avoir de perforations ou de taches sur sa coque ou ses parties molles.

– Banane 

Quelle que soit la variété, lors du choix du fruit, il est nécessaire d’observer la présence de taches sombres : plus il est gros, plus il est mûr, ce qui dans certains cas peut être passé. La banane mûre a une peau jaune avec de petites taches brunes et un aspect ferme. Les bananes doivent toujours être attachées à la penca. Parfois, la banane est jaunâtre sur le corps, mais avec des extrémités verdâtres. Ils peuvent être consommés, mais n’auront pas un goût très intense. Mais si vous ne voulez pas les consommer le jour même, vous pouvez les prendre, car ils mûrissent naturellement dans votre bol de fruits à la maison. C’est le fruit idéal pour le sport du fait de son excellent apport en glucides accompagné d’une bonne concentration minérale : potassium, magnésium. Valeur énergétique/100 g : 90 k cal.

– Kaki 

Préférez celles qui sont plus fermes et de couleur uniforme et observez qu’il n’y a pas de fissures dans la coquille.

– Carambola 

Il est mûr quand il est jaunâtre. Les verts ont un goût acide et astringent.

– Cerise

Préférez les rouges vifs et toujours avec la poignée. Les fruits doivent être fermes, jamais flétris. Riches en eau et en potassium : 250 mg/100 g, les cerises ont des propriétés diurétiques et leurs fibres stimulent le fonctionnement intestinal.

– Noix de coco

Recherchez celles qui contiennent plus d’eau et qui sont plus lourdes pour leur taille. De plus, frappez l’écorce, si elle est fraîche, le son sera strident ; si le son est creux, il indique que le fruit est passé.

– Abricot

Choisissez les fruits orange les plus intenses et évitez ceux qui ont une couleur jaunâtre ou très claire. L’abricot doit également avoir une consistance légèrement molle ; lorsqu’il est très dur, c’est le signe qu’il a été récolté avant de mûrir.

– Figues 

Cherchez les figues dont la coquille présente une prédominance de nuances de violet. Les figues sont naturellement tendres, mais elles ne doivent pas s’effriter. Jetez les figues dont la peau présente des marques ou dont un côté est aplati. Sur la figue, le plissement de la peau et la petite ouverture dans la partie inférieure signalent qu’elle est à l’endroit idéal pour être consommée. L’ouverture doit montrer un ton qui va du rouge au vin. Si elle est verdâtre, la figue n’est pas bonne. La figue n’est pas aussi calorique que l’on a tendance à le croire : fraîche, elle apporte 57 kcal/100 g. C’est un fruit très riche en minéraux, une bonne source d’oligo-éléments et elle renferme une quantité intéressante de vitamines B.

– Fruit du comptage 

À maturité, il a un ton vert grisâtre et, au toucher, il doit avoir une consistance douce, mais pas molle au point de presque s’ouvrir.

– Goyave 

Sa coquille doit être lisse et sans trous. La couleur vert clair indique que le fruit est sur le point d’être consommé, mais certaines personnes préfèrent quand il est plus jaune.

– Jaboticaba

Choisissez celles qui sont fermes, brillantes et sans fissures. Jetez les plus fanés.

– Kiwi 

Pour voir si elle est mûre, il suffit de la toucher, si elle est avec la pulpe molle, vous pouvez l’acheter.

– Orange 

Quel que soit le type, choisissez les oranges les plus lourdes, signent qu’elles sont plus juteuses. La consistance doit être la même dans tout le fruit, excluez ceux qui sont plus mous d’un côté. Dans les variétés à peau lisse, plus la peau est fine, plus il est juteux.

– Citron 

Il y a beaucoup de bouillon quand elles sont lisses et brillantes.

– Pomme 

Choisissez des fruits à la coque ferme et lisse, sans meurtrissures ni dépressions. Entre deux options de même taille, prenez la plus lourde. Préférez les pommes aux couleurs vives, plus elles sont rouges, plus elles sont sucrées.

– Maman 

Elle doit avoir une croûte ferme, sans fissures ni taches blanches de champignons. Assurez-vous qu’il ne présente pas de parties meurtries ou de signes de piqûres d’insectes. Préférez celui avec des tons jaune et orange, cela signifie qu’il est au point. La papaye verte ne mûrit pas toujours bien sur le pied.

– Mangue

Dans toutes les variétés, la mangue mûre exhale un parfum saisissant et la peau cède légèrement lorsqu’on la presse, mais sans se briser. La couenne ne doit pas présenter de battements, de fissures ou de taches sombres. La couleur de la pelure n’est pas la seule indication de la maturité de la mangue, car elle varie du vert au rouge selon la variété. Dans les variétés à peau jaune et rouge, ces tons chauds devraient prévaloir.

– Fruit de la passion : aigre 

Le bon fruit de la passion est lourd par rapport à son volume. Lorsqu’elle est très légère, la pulpe est petite ou s’est desséchée. Il ne doit pas avoir de taches sombres. Il est mûr si la pression sur le côté opposé de la poignée fait place à une pression du doigt, mais sans que la peau ne se brise. Sa peau bien plissée et sa couleur jaune foncé indiquent qu’il est très bon pour la consommation.

– La mélancolie 

Préférez celles qui sont fermes, lisses, brillantes et sans taches foncées. Pour savoir si le fruit est mûr, tapez le nœud de vos doigts sur l’écorce, en attendant un son étouffé : creux. Un son plus fort indique qu’il est encore vert. Avec la pastèque ouverte, c’est plus facile, il suffit de choisir un morceau plus rouge et plus consistant.

– Melon 

C’est l’un des fruits les plus difficiles à choisir, car il possède une coquille dure. Normalement, le simple fait d’observer la couleur de la peau ne suffit pas pour savoir si le melon est mûr. Pour commencer, la peau doit être parfaite, ferme, jaune, sans meurtrissures ni fissures. Une façon de vérifier qu’il est mûr est de presser légèrement le nombril sur le fond du melon à l’opposé de la tige. Si elle cède un peu, cela signifie qu’elle est sur la bonne voie. Un autre moyen consiste à le secouer, si les graines sont détachées, cela indique qu’il est prêt à être consommé. Si vous ne pouvez pas sentir un arôme doux et sucré, il a probablement été récolté avant de mûrir. Fruit peu énergétique : 30 à 50 kcal aux 100 g, le melon apporte des quantités non-négligeables de vitamine C et B 9, de fibres et surtout de la provitamine A : carotène.

– Fraise

Pour acheter des fraises de bonne qualité, choisissez celles qui ne sont pas trop grosses et qui ont une couleur rouge vif, sans taches ni parties ramollies. S’ils ont encore les tiges très vertes, c’est mieux. Les très grandes sont moins savoureuses. Comme c’est un fruit délicat, il est généralement déjà vendu dans des boîtes transparentes. Lors de l’achat, retournez la boîte et regardez la couche inférieure à travers le plastique. Rejeter si les fraises sont écrasées, avec des champignons ou en libérant du liquide. Choisissez des poires à la coque ferme, mais pas dure, car elles ne sont pas encore mûres et sont indigestes. Du pied, la poire devient souvent une chair friable et sans saveur. La peau ne doit pas présenter de taches ou de coupures.

– Pêche

Les fruits les plus mûrs doivent avoir une peau veloutée, jaunâtre, avec une touche rougeâtre et sans taches brunes et molles. Il doit être ferme, mais pas dur. Les fruits trop durs ne mûrissent généralement pas. La taille de la pêche n’est pas un indicateur de sa qualité. Le plus gros fruit n’est pas toujours le plus savoureux. Avec seulement 40 kcal pour 100 g, la pêche a un apport énergétique modéré. Très digeste, son apport en vitamines et minéraux est intéressant.

– Raisin

Les grappes doivent être bien remplies, les baies doivent être plates et ne pas se détacher facilement. Les tiges doivent être vertes et souples. Les tiges brunes et les fruits qui tombent sont des signes qu’ils sont déjà trop mûrs. Les raisins verts doivent avoir une légère teinte jaunâtre. Les rouges et les violets doivent avoir une couleur uniforme et vive.