5 conseils pour composer un plateau de charcuterie parfait

plateau de charcuterie

En France, la gastronomie est reine, en particulier en ce qui concerne le fromage et la charcuterie. D’ailleurs, les plateaux composés font depuis longtemps partie des cartes des restaurants, assurant de passer un moment convivial et gourmand entre amis. Excellente proposition pour ravir les invités d’un apéritif estival, il est simple de composer un beau plateau de charcuterie, à condition de suivre quelques règles de base. Voici 5 conseils à retenir pour réussir un plateau de charcuterie.

1. Varier les plaisirs

Les produits à base de viande de porc, tels que le jambon de Bayonne, sont les premiers auxquels on pense pour composer un plateau de charcuterie. Cependant, le principe du plateau est de pouvoir picorer et tester plusieurs mets les uns après les autres. Aussi, pour combler toutes les attentes, cette assiette gourmande doit au moins comporter du jambon cru, des saucisses sèches et du jambon sec. De plus, la charcuterie ne se constitue pas uniquement de produits issus du porc. De la viande de bœuf séchée (viande des grisons), de canard (magret fumé et séché, par exemple), d’âne ou de cheval (souvent sous forme de saucissons) ou encore des rillettes d’oie donneront une touche d’originalité à la planche et permettront de régaler les convives qui ne mangent pas de cochon.

2. Miser sur l’artisanat

Se rendre chez un artisan charcutier est essentiel pour trouver des produits de qualité. En effet, s’il est pratique de se fournir dans les rayons frais ou à la coupe du supermarché, cette charcuterie contient bien souvent des colorants et des conservateurs qui altèrent son goût. En plus, une charcuterie artisanale dispose de mets rares tels que le jambon noir de Bigorre ou des spécialités locales, comme le jambon ibérique. En outre, un professionnel saura diriger vers un produit plutôt qu’un autre selon les préférences de son client. Le plateau sera alors totalement personnalisé pour lui plaire et la quantité correspondra avec justesse au nombre de convives.

3. Mettre en appétit

Une belle présentation est indispensable pour séduire les invités. Choisir une jolie planche pour disposer sa charcuterie est primordial. Elle doit être suffisamment grande pour accueillir les différents mets sans qu’ils ne s’empilent trop. L’un des principes de la planche est de pouvoir manger avec les doigts, sans avoir à redécouper des portions. Avant de poser la planche sur la table, il est donc nécessaire de pré-découper des tranches fines, d’ôter la couenne du jambon et la peau du saucisson. Une répartition élégante des charcuteries mettra tout le monde en appétit. Afin de présenter rapidement les ingrédients qui composent le plateau, mieux vaut établir plusieurs zones : une première avec du jambon blanc, une seconde avec du jambon sec, une troisième avec du magret séché, par exemple.

4. Prévoir des accompagnements

Bien que certains puristes considèrent que la charcuterie se suffit à elle-même, la plupart des gens sont habitués à la consommer avec du pain et avec du beurre. Afin de satisfaire tous les palais, il est donc important de prévoir une baguette à la mie dense. Un pot de beurre placé au centre du plateau permettra à chacun d’ajouter une note de douceur sur sa bouchée. Ces deux éléments apportent d’ailleurs encore plus de gourmandise à l’ensemble. Les cornichons et les pickles de légumes accompagnent très bien la charcuterie. Entre deux produits, ils rincent la bouche et préparent les papilles à ressentir toutes les saveurs des mets. Le melon et la salade verte donneront encore plus de fraîcheur au repas.

5. Magnifier le plateau avec la boisson

Pour profiter de toutes les qualités gustatives d’une bonne charcuterie, il est primordial de l’accompagner avec du vin. En effet, un autre alcool dénaturerait le goût de la viande. Quant aux sodas et aux jus de fruits, leur forte sucrosité produit une association désagréable avec la charcuterie, ils sont donc à proscrire. Si la thématique de la planche est régionale, autant prolonger ce principe dans le verre en sélectionnant une bouteille d’un domaine local. De manière plus générale, un vin rouge léger (Beaujolais ou Bordeaux) est idéal toute l’année. Pour donner un côté estival à la planche, un rosé sec et puissant (Corbières ou Côtes du Rhône) compose un accord intéressant avec la charcuterie. Les amateurs de blanc ne sont pas en reste. Un vin sec type Pinot blanc d’Alsace ou Minervois se mariera parfaitement avec le jambon serrano et la viande des grisons.